De fils en aiguilles

Au départ, une intuition organique, des expériences personnelles. Puis, une recherche permanente. Ensuite, des constats empiriques majeurs. Je ne soupçonnais pas la portée du geste. Il m’est arrivé plus d’une fois, concrètement, de me pincer, parce que je craignais plus tard de croire que j’avais rêvé. Ces chœurs spontanés inouïs, ces solos transcendants, transmutants, voir ces gens reconquérir leur intégrité, leur puissance, leur joie, leur éclat, grâce au médium de leur voix! Aujourd’hui, cette apparente magie s’explique de plus en plus. Il n’est pas nécessaire de le comprendre pour le vivre. Il s’agit de sentir et de favoriser un élan naturel, organiquement musical, au potentiel libératoire extraordinaire.

Poétiquement

« Au cœur du corps sonore »

Par le son en soi, de l’autre

Aller à la rencontre, de soi

Explorer…

Oser explorer,

portés par le profond de soi

et l’élan avec l’autre

Rencontrer l’indéfinissable vibration commune

Quitter quelques instants les mots pour tisser le son

Inspirer, inspirés, résonner plus que raisonner

Écoute en soi, écoute en ceux, écoute en son

Rencontrer notre cœur ensemble

Oser le laisser faire vivre et faire son

Chemin

Chemin

Aller à la rencontre l’un de l’autre

Par le son en soi

Explorer…

Oser explorer, portés par le profond de soi

Oser inspirés par l’élan avec l’autre

Rencontrer l’indéfinissable vibration commune

Quitter quelques instants les mots pour tisser le son

Former et surfer la vague, ensemble, ensembles

Percevoir les ondes de chant, s’y mouvoir,

Nager, soutenir, s’envoler, plonger, décoller

Oser, vibrer, déployer

Aidér, aimér… oser

Oser vérité, beauté

Écoute en toi, écoute en ceux, écoute en son

Écoute en soi, écoute en eux, écoute en chœur

Rencontrer le cœur ensemble

Bonté divine

Au mille lieux de soi plus qu’à mille lieues de toi

Divine beauté

Oser le laisser battre et faire vivre

Et devenir son, enchanté

Texte, illustration, photographies: P.Vignoud

Femmes qui courent avec les loups

« Chanter, c’est se servir de la voix de l’âme. C’est transmettre par le souffle la vérité du pouvoir et la vérité du besoin, c’est insuffler de l’âme à ce qui souffre et à besoin de se rétablir. Pour se faire, il faut plonger au plus profond des émotions et de l’amour, jusqu’à être submergé par le désir d’une relation avec le Soi sauvage, puis laisser s’exprimer l’âme à partir de cet état d’esprit. »
Clarissa Pinkola Estès
Femmes qui courent avec les loups

Notre peur la plus profonde

Ce texte, très diffusé, fait corps avec ce que vous pouvez expérimenter très concrètement avec la Vie en Voix.

Extrait du discours prononcé par Nelson Mandela lors de son intronisation à la présidence de la république sud-africaine en 1994:

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur.
 Notre PEUR la plus profonde est que nous sommes PUISSANTS au-delà de toute limites.
C’est notre propre LUMIÈRE et non notre OBSCURITÉ qui nous effraye le plus.
Nous nous posons la question:
 Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être?
Vous êtes un enfant de Dieu.
Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.
L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.
Nous sommes nés pour rendre manifeste la Gloire de Dieu qui est en nous.
Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous,
et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
 nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.
En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres. »

Si vous en avez connaissance, merci de me rappeler qui est l’auteure de ce texte prononcé par N.Mandela

Méditation avant d’enseigner

J’aime cette « Méditation avant d’enseigner » :

Je salue ceux qui m’ont précédé sur le chemin,
Ceux qui m’ont aidé dans ma formation,
Tous ceux qui œuvrent dans l’esprit du yoga

Me voici, prêt à enseigner ce que j’ai expérimenté,
Puisse ma disponibilité être entière,
Puisse mon cœur être pur sans arrière pensée.

Que ma voix soit celle du partage,
N’étant ni persuasif, ni convaincant,
Mais simplement témoin d’une expérience.

Pour le meilleur, dans le but d’aider,
Sans vouloir prendre en charge l’enseigné,
Mais au contraire en l’aidant à s’assumer.

Puisse mon expérience servir à chacun.
Sans oublier que quand j’enseigne,
Je suis enseigné.

Disponible au tout, disponible à chacun
Sans altérer mon propre cheminement.

Humble devant la tâche que j’ai choisie,
Conscient de l’importance de mes actes,
Conscient d’être une cellule d’un grand corps.

Je me confie à l’universel et
Suis conscient de la force qui m’est transmise
Pour ce partage.

Pierre Losa